L'appétit vient en mangeant, alors croquons la vie !

Peut-on inscrire ponctuellement un enfant à la crèche ?

creche-toulouse-place-ponctuelle-enfantsAu quotidien, j’ai la chance d’avoir une nounou géniale. Elle s’occupe bien des enfants, leur propose des activités variées en intérieur et en extérieur et surtout, elle est sérieuse. Mais en ce moment, elle rencontre quelques soucis personnels et certains jours, elle ne peut pas garder mes petits. Il a donc fallu que je trouve une solution d’autant plus que je ne peux pas prendre de RTT.

Trouver une garderie pouvant accueillir mes bambins

Souvent, quand ma nounou ne peut pas venir, elle me prévient 48h avant. Seulement, pour trouver une autre nourrice, c’est un peu court. Du coup, j’ai décidé d’inscrire mes enfants dans une garderie. Mais là aussi, ce fût un peu compliqué. Rares sont les structures qui acceptent d’accueillir des bambins de manière occasionnelle. J’ai essuyé beaucoup de refus sauf de la part d’une crèche à Toulouse, située à 10 minutes de la maison (Voir en image). C’est la seule qui a accepté d’accueillir ponctuellement mes bouts de chou. Et pour l’instant, cela se passe plutôt bien. Ils y sont déjà allés 2 fois et ils sont toujours revenus le sourire aux lèvres le soir.

Un espace agréable pour les tout-petits

C’est la première fois que mes enfants vont à la garderie. Le premier jour, j’avais peur qu’ils soient malheureux de ne pas être à la maison ou chez leur nounou, mais finalement, tout s’est bien déroulé. Au départ, ils étaient assez intimidés et ne se mêlaient pas aux autres enfants. Puis, au fil des animations, ils sont allés vers leurs petits camarades. Leur deuxième jour dans cette crèche de Toulouse s’est encore mieux passé et ils sont rentrés avec de beaux dessins. Ils avaient même pensé à leur nounou en lui faisant quelques dessins. Normalement, ils devraient encore aller deux jours à la crèche. Mais en cas de besoin, la directrice m’a dit de l’appeler. En tout cas, je suis vraiment contente d’avoir trouvé cette crèche à Toulouse car sans elle, j’aurais été bien embêtée !

Laisser une réponse

*