L'appétit vient en mangeant, alors croquons la vie !

Blindage de tranchée : quels sont les différents procédés disponibles ?

Sur les chantiers, il faut parfois ouvrir une ou plusieurs tranchées afin de réaliser des travaux. Pour éviter des éboulements et maintenir la terre, les intervenants blindent les fouilles en utilisant des équipements spécifiques. Plusieurs procédés sont à leur disposition pour sécuriser les tranchées et parmi eux, on trouve les caissons de blindage en acier. Ces derniers permettent donc de sécuriser des chantiers qui ont lieu en profondeur. Ainsi, les ouvriers peuvent travailler sans craindre un écroulement ou un ensevelissement.

L’utilisation de caissons en acier

Rassurez-vous, je ne compte pas aborder de détails trop techniques. Je souhaite simplement vous présenter les différentes méthodes utilisées par les professionnels lors de fouilles. Quand on creuse profondément dans la terre, il devient nécessaire de sécuriser les lieux. Au-delà d’1m30, il faut donc poser du blindage. Pour cela, on trouve plusieurs sortes de caissons, notamment en acier. Robustes, ils soutiennent les parois et contiennent plusieurs panneaux. Les épaisseurs varient selon les modèles. Par exemple, on en trouve de 6 cm qui conviennent pour des tranchées de 3 mètres de profondeur. En fait, leur hauteur doit toujours être supérieure à la profondeur. De même, on peut les acheter, ce qui représente un certain coût ou les louer.

Les autres solutions à la disposition des professionnels

Le choix du dispositif ne dépend pas du bon vouloir d’un maître d’œuvre ou d’un conducteur de travaux. Il faut tenir compte de la profondeur d’une fouille, de la nature du terrain, des vibrations voisines, des conditions hydrologiques, des surcharges avoisinantes (construction à proximité par exemple) …etc. C’est pourquoi il existe différents procédés de blindage. Outre des caissons en acier, il en existe en bois et on utilise également des planches verticales, des palfeuilles, des palplanches ou des panneaux métalliques. Certains systèmes sont recommandés pour des bons terrains (avec une bonne tenue), quand d’autres conviennent mieux à des mauvais sols.

Laisser une réponse

*